Défilé de mode au Rijksmuseum

79 fois

17 mars 2016

Défilé de mode au Rijksmuseum

Le Rijksmuseum présente jusqu’au 16 mai 2016, dans six salles de l’aile Philips, un aperçu de la mode aux Pays-Bas de 1625 à 1960. L’exposition commence par les vêtements de la famille royale à l’Âge d’Or, en passant par des robes de soie française haut en couleurs ainsi que des costumes d’homme, en velours resplendissant, datant du XVIIIe siècle. Le style Empire classique et les queues de la Fin de Siècle ne sont pas oubliés, ainsi que la haute couture du XXe siècle de Dior et d’Yves Saint Laurent.

En savoir plus
Rijksmuseum

Le Rijksmuseum présente jusqu’au 16 mai 2016, dans six salles de l’aile Philips, un aperçu de la mode aux Pays-Bas de 1625 à 1960. L’exposition commence par les vêtements de la famille royale à l’Âge d’Or, en passant par des robes de soie française haut en couleurs ainsi que des costumes d’homme, en velours resplendissant, datant du XVIIIe siècle. Le style Empire classique et les queues de la Fin de Siècle ne sont pas oubliés, ainsi que la haute couture du XXe siècle de Dior et d’Yves Saint Laurent.

Des trésors

Parmi les trésors exposés se trouvent entre autre un sous-vêtement très rare ayant appartenu à Henri-Casimir Ier, comte de Nassau-Diez (1612-1640). La robe la plus large des Pays-Bas peut également y être admirée. Il s’agit de la robe de mariée de Helena Slicher (1737-1776), portée lors de ses noces avec Aelbrecht, baron de Slingelandt en 1759. Sans oublier une robe particulièrement précieuse faite de Blonde, une dentelle en soie au fuseau (1815-1820) ainsi qu’une robe cocktail en taffetas de Cristóbal Balenciaga (1951-1952).

La collection de mode du Rijksmuseum compte environ 10 000 pièces : des vêtements d’hommes, de femmes et d’enfants, ainsi que des accessoires datant de la période 1700 à 1960. De plus, le musée possède les costumes néerlandais les plus anciens, portés au XVIIe siècle par la branche frisonne de la famille royale ainsi que par le roi Guillaume III. Depuis son début en 1870 – ce qui en fait la collection de costumes la plus ancienne du pays – la collection focalise sur le XVIIIe et le XIX siècle. Chaque pièce a été portée par un Néerlandais, sans être obligatoirement confectionné dans le pays.

Les maisons de mode de différents pays ainsi que des tissus en provenance des principaux pays producteurs de textile sont représentés. Le Rijksmuseum a construit sa collection en partant d’un point de vue historique, comme en témoigne la robe datant de l’après-guerre, faite à partir de cartes routières en soie des pilotes de la RAF, ou bien en prenant en compte le design avec par exemple la ‘robe Mondrian’ d’Yves Saint Laurent de 1965, ou d’une perspective de l’histoire de la mode : la robe cocktail en taffetas de Cristóbal Balenciaga (1951-1952). Cette collection exceptionnelle a été réalisée en grande partie grâce aux dons, des legs ainsi que quelques acquisitions.