Des arbres flottants dans le port de Rotterdam

627 fois

17 mars 2016

Inauguration de la première Forêt Flottante au monde… Et c’est dans le port de Rotterdam

A l’occasion de la Journée Nationale de l ‘Arbre aux Pays-Bas, la ville de Rotterdam s’est enrichi d’un lieu étonnant: une Forêt Flottante ! Cette initiative du collectif d’artistes Mothership présente une vingtaine d’arbres flottants sur l’eau du port de Rotterdam. Le projet représente un nouvel espace vert pour le centre-ville, tout en tirant l’attention sur le changement climatique. Le projet démontre que la nouvelle réalité climatique est une source d’inspiration pour les créateurs et les artistes.

En savoir plus

A l’occasion de la Journée Nationale de l ‘Arbre aux Pays-Bas, la ville de Rotterdam s’est enrichi d’un lieu étonnant: une Forêt Flottante ! Cette initiative du collectif d’artistes Mothership présente une vingtaine d’arbres flottants sur l’eau du port de Rotterdam. Le projet représente un nouvel espace vert pour le centre-ville, tout en tirant l’attention sur le changement climatique. Le projet démontre que la nouvelle réalité climatique est une source d’inspiration pour les créateurs et les artistes.

L’idée pour cette forêt, Jeroen Everaert, fondateur de Mothership, l’a eue en 2012. Il connaissait déjà l’installation In Search Of Habitus de l’artiste Jorge Bakker : un aquarium rempli d’eau où évoluent des flotteurs pourvus d’arbres en modèle réduit. Il s’est demandé si c’était réalisable en grandeur réelle. En réunissant des partenaires tels que la Ville de Rotterdam, le spécialiste des espaces verts GKB, l’Université de Delft et la Grande Ecole Van Hall Larenstein pour leur expertise, ainsi que CityLab010 pour sa subvention, Everaert s’est assuré des capacités humaines et matérielles nécessaires pour réaliser ce projet ambitieux.

Fondé en 2005 par Jeroen Everaert et rejoint en 2014 par Vincent Van Zon, la société Mothership a réalisé entre autre la gigantesque décoration du plafond du Markthal de Rotterdam.

Un projet durable

Pour la réalisation du la Forêt Flottant, il a utilisé principalement du matériel de récupération. Ainsi, d’anciennes bouées de la Mer du Nord ont été réutilisées. Les arbres – des ormes hollandais – viennent d’un dépôt de vieux arbres de la Ville de Rotterdam.

Des entreprises ont apporté leur concours au projet en versant un montant de 5 000 € par arbre. Un 21ème arbre avec sa bouée (le premier prototype) est placé sur le quai, il indique les noms des entreprises qui ont participé au projet. La Fôret s’est ancrée dans le Wilhelmina Haven, dans une partie désaffectée du port pour au moins cinq ans.