Le Keukenhof: Le parc printanier le plus joli du monde

684 fois

18 mars 2015

Le Keukenhof: Le parc printanier le plus joli du monde

le Keukenhof ouvrira ses portes pour la 65ième fois. Huit semaines plus tard, à la fermeture le 17 mai 2015

En savoir plus

Le Keukenhof ouvrira ses portes pour la 65ième fois. Huit semaines plus tard, à la fermeture le 17 mai 2015, environ 800 000 visiteurs des quatre coins du monde auront visité l’exposition florale internationale. Et cette année, Vincent van Gogh s’invite au parc floral éphémère.

Thème 2015: Van Gogh

L'année 2015 est l'année Van Gogh. Une opportunité que le Keukenhof saisit pour rendre hommage au célèbre artiste néerlandais.
Le point fort de cette année thématique est la mosaïque de bulbes de fleurs représentant un autoportrait de Van Gogh. Composée de tulipes de différentes couleurs, cette mosaïque couvre une surface de 250 m2.

Le parc

A l’origine, l’accent est mis sur les bulbes de fleurs, mais le Keukenhof a beaucoup plus à offrir. Dans le parc historique de 1857, aménagé dans le style des jardins anglais paysagers par Zocher, les bulbes de fleurs trouvent leur place. Les visiteurs peuvent y découvrir des fleurs coupées, des plantes, des arbres et arbustes.

Chaque année, trente jardiniers plantent des bulbes à des places bien précises réservées à l’avance. Après la saison, les bulbes sont extraits du sol, et à l’automne, un nouveau cycle de plantation, floraison, récolte peut commencer.

Pour donner constamment un nouveau visage au parc, la plantation est repensée tous les ans. Elle est élaborée de façon à ce que les visiteurs puissent profiter de la floraison des fleurs à bulbes pendant toute la période d’ouverture du parc. Les 7 millions de bulbes de fleurs pour la plantation sont gracieusement livrés par cent fournisseurs, qui ne peuvent pas rêver plus belle vitrine pour exposer leurs produits.

Le Keukenhof est une source d’inspiration pour ses visiteurs par ses différents styles de jardins, où les bulbes de fleurs et les fleurs à bulbes jouent un rôle important. Le parc comprend plusieurs parties, qui varient du jardin anglais paysager au jardin japonais rénové. La « pelouse printanière » (Lenteweide) contemporaine offre des perspectives surprenantes et des trouées captivantes, mettant les vieux arbres en valeur.

Dans le jardin naturel, les arbustes cohabitent avec les plantes vivaces et les bulbes de fleurs sauvages. Le jardin historique propose d’anciennes races de tulipes, et retrace le long chemin parcouru par ces espèces particulières avant d’arriver aux Pays-Bas.
Les neuf jardins d’inspiration sont, pour les visiteurs, une excellente occasion de prendre des idées pour leur propre jardin.

Pour les enfants, le Keukenhof offre un espace de jeu, un labyrinthe, une petite ferme avec des animaux. Un jeu de piste les guide à travers le parc en les faisant passer par tous les plus beaux endroits.

Le Keukenhof pour les pros

Le Keukenhof organise régulièrement des réunions thématiques pour les producteurs ; 15 % des visiteurs sont des professionnels. Le Keukenhof est un lieu de rencontre incontournable pour les contacts professionnels. L’organisation entretient des liens étroits avec toutes les organisations représentatives du secteur.

Aujourd’hui, le Keukenhof compte cent fournisseurs de bulbes à fleurs, et cinq cents producteurs de fleurs qui participent aux expositions florales. Depuis son ouverture, le parc a accueilli près de 50 millions de personnes. Le Keukenhof est la plateforme du secteur néerlandais de la floriculture. Il offre aux fournisseurs et aux participants des expositions florales une formidable vitrine pour leurs bulbes de fleurs, fleurs et plantes.
Le parc est redessiné chaque année. Le paysagiste du Keukenhof s’inspire des nouvelles tendances et prend en compte les besoins des producteurs. Les 800.000 visiteurs peuvent ainsi prendre de nouvelles idées et les adapter chez eux. Les arrangeurs des expositions florales suivent aussi les tendances. Les photos du Keukenhof sont visionnées dans le monde entier par des millions de consommateurs. La presse internationale vante la beauté du parc.

Expositions florales au Keukenhof

Près de trente expositions de fleurs et de plantes se succèdent dans les pavillons, l’occasion pour les producteurs de montrer une grande variété de fleurs et de plantes, de toutes les couleurs et de toutes les formes. Et bien sûr de première qualité ! C’est le sommet de la compétition entre producteurs pour la meilleure présentation par produit, variant de la tulipe à la rose. Un jury de professionnels élit la meilleure fleur dans sa catégorie. Le consommateur évalue également les expositions et choisit le plus beau produit.

Depuis des années, les mille mètres carrés du pavillon Beatrix sont consacrés aux orchidées. Cette exposition est la plus belle exposition d’orchidées d’Europe.
Unique, l’exposition de lys, à voir dans le pavillon Willem-Alexander, reste une attraction traditionnelle incontournable. Environ 15 000 lys d’environ 300 variétés différentes sont présentés sur 6 000 mètres carrés.
Dans le pavillon Oranje Nassau, on apprend à mettre en valeur les fleurs à bulbe en intérieur. On peut y voir comment harmoniser les fleurs à bulbe avec différents styles d’intérieur : de classique à moderne. Des arrangeurs reconnus montrent, lors de démonstrations, comment les fleurs (à bulbes) peuvent être, d’une manière surprenante, transformées en bouquet.

Le Keukenhof=La Tulipe=Hollande

La tulipe est l'icône emblématique des Pays-Bas dans le monde entier. Le Keukenhof accorde inévitablement une place prépondérante à la tulipe. Le pavillon Willem Alexander regorge de tulipes en fleur. Dans le nouveau Pavillon Juliana, une exposition est organisée, retraçant l'histoire de la tulipe, la tulipomanie au 17ème siècle et la tulipe d’aujourd’hui comme icône contemporaine. Dans le jardin historique rénové, se trouvent des informations supplémentaires sur l’origine de la tulipe.

Icônes

Le Keukenhof est l’attraction incontournable : pour le secteur de l’horticulture, pour la région et pour les Pays-Bas. Le Keukenhof contribue de façon importante à l’image des Pays-Bas. Le site web du célèbre guide de voyage Lonely Planet, s’ouvre, par exemple, sur un texte sur le Keukenhof ; sur Wikipedia, la seule photo des Pays-Bas est une photo du Keukenhof.

Les visiteurs étrangers viennent aux Pays-Bas pour ses icônes culturelles. Les tulipes, Rembrandt, Van Gogh, le fromage hollandais, la Compagnie néerlandaise des Indes orientales ; autant de symboles qui racontent ensemble l’histoire des Pays-Bas. Le Keukenhof propose, avec les grands partenaires touristiques, un programme de promotion pour les activités de vente et de marketing aux Pays-Bas et à l’étranger.

L’intérêt du Keukenhof pour le tourisme des Pays-Bas est particulièrement important. Chaque année, le parc accueille 800.000 visiteurs de plus de 100 pays. Les visiteurs ne sont pas seulement des particuliers, mais aussi des entreprises ou organisations qui veulent montrer à leurs partenaires internationaux ce que les Pays-Bas ont à offrir.

Histoire du Keukenhof

Le Keukenhof est une initiative de dix bulbiculteurs/exportateurs qui eurent l’idée de créer une vitrine pour la profession bulbicultrice. En 1949, ils choisirent un endroit idéal : le jardin autour du château le Keukenhof.
Après la mort de la comtesse Jacqueline de Bavière, en 1436, le grand domaine tomba entre les mains de riches familles de commerçants, dont le baron et la baronne Van Pallandt. Ils demandèrent aux paysagistes Zocher, qui créèrent également le Vondelpark et les jardins du palais de Soestdijk, de dessiner les plans pour le jardin autour du château. Leur jardin paysager d’inspiration anglaise de 1857 constitue toujours la base du parc d’aujourd’hui.

Le Keukenhof regorge d’aspects historiques : la tulipe, par exemple, donne lieu à d’innombrables narrations. Au 17e siècle, les riches dépensaient des sommes astronomiques dans les bulbes de tulipes. Lorsque la bourgeoisie commença à flairer l’argent, une nouvelle rage fut née : la tulipomanie. Les négociants gagnaient la somme énorme de 30 000 euros par mois par le commerce des bulbes de tulipes. Certains vendaient leur entreprise ou des bijoux de la famille pour pouvoir continuer à participer à ce commerce. Cependant, en 1637, le marché s’effondra complètement et en peu de temps, des milliers de gens furent ruinés.

Le moulin du Keukenhof a plus d’un siècle. Il fut construit en 1892 à Groningen et utilisé comme moulin de drainage de polder. En 1957, la Holland Amerika Lijn acheta le moulin et l’offrit au Keukenhof.

Maîtresse de maison impétueuse

Depuis de nombreuses années, Jacqueline de Bavière est l’icône du Keukenhof. Au quinzième siècle, elle était la propriétaire du domaine où se trouve actuellement Le Keukenhof. A l’époque, c’était un terrain sauvage qui servait à la chasse et la cueillette d’herbes destinées à la cuisine du château. De là est né le nom le Keukenhof (jardin de la cuisine).

La comtesse Jacqueline de Bavière naquit en 1401 et mourut en 1436. Elle régna de 1417 à 1433 sur la Hollande, la Zélande et le Hainaut. On ne semblait jamais s’ennuyer avec cette dame quelque peu impétueuse, qui se maria quatre fois, passa quelques années en prison et demeura un certain temps en Angleterre, en partie contre son gré. Faire la guerre semble avoir été son passe-temps favori – à cet égard, elle n’épargnait pas même ses ex-maris. En 1433, elle dût abdiquer tous ses comtés. Elle se retira et mourut de tuberculose, à l’âge de 35 ans seulement, au château de Teylingen, non loin du Keukenhof.