Slow Food à la Mauritshuis de la Haye

265 fois

27 février 2017

Slow Food à la Mauritshuis de la Haye

Du 9 mars au 25 juin 2017, la Mauritshuis propose Slow Food. Natures mortes à l’Âge d’Or : la première exposition consacrée à l’évolution des natures mortes en Hollande et en Flandres représentant des aliments préparés, aussi appelées natures mortes alimentaires. Cette exposition voit le jour suite à l’acquisition en 2012 du chef-d’œuvre Nature morte avec fromages, amandes et bretzels de Clara Peeters.

En savoir plus

Du 9 mars au 25 juin 2017, la Mauritshuis propose Slow Food. Natures mortes à l’Âge d’Or : la première exposition consacrée à l’évolution des natures mortes en Hollande et en Flandres représentant des aliments préparés, aussi appelées natures mortes alimentaires. Cette exposition voit le jour suite à l’acquisition en 2012 du chef-d’œuvre Nature morte avec fromages, amandes et bretzels de Clara Peeters.

Outre cette pièce, d’autres œuvres maîtresses sont présentées, en provenance, entre autres, du Museo Nacional del Prado (Madrid), de la National Gallery of Art (Washington) et du Ashmolean Museum (Oxford). Les tables richement décorées présentant des aliments prêts à croquer ainsi que des objets de valeur, étaient un thème très prisé à partir de 1600. Divers artistes se sont plongés dans la représentation des détails d’objets étalés sur la table.

La Mauritshuis met en avant l’évolution du genre à travers une sélection de plus de 20 peintures. Les premières natures mortes alimentaires ont été peintes à Anvers par des artistes tels que Clara Peeters et Osias Beert. Le sujet prend simultanément un grand envol dans la Hollande Septentrionale, grâce à des artistes de Haarlem comme Floris van Dijck en Nicolaes Gillis. 

Ces peintures sont un véritable régal. Les maîtres de la nature morte alimentaire choisissaient des mets raffinés tels que poissons, huitres, crevettes, fromage, charcuterie, pain ainsi que des petits encas comme des olives ou des noix. Parmi ces aliments, nous apercevons en général des verres magnifiques, des bocaux dorés, des cruches en terre cuite ainsi que de la porcelaine orientale, reproduits jusqu’au moindre détail.

Ainsi, Nature morte avec fromages, amandes et bretzels de Peeters affiche la structure friable des fromages affinés, des copeaux frisés de beurre ainsi que des reflets raffinés sur le couteau. Ses tableaux sont les précurseurs d’œuvres postérieures comme le panneau de Pieter Claesz, offert par Willem, baron de Dedem à la Fondation des Amis de la Mauritshuis. Les fromages posés les uns sur les autres que nous voyons chez Peeters, nous les remarquerons en même temps dans l’œuvre de Floris van Dijck, représentés sur une serviette en damas peinte en finesse.

Le temps de l’exposition Slow Food, la Mauritshuis organise des festivals du goût animés dans ses murs. Quatre samedis durant, les mets raffinés et les ustensiles des natures mortes alimentaires seront mis en avant. Au menu le 18 mars : fromages et pain, le 22 avril : poisson et viande, le 20 mai boissons et verrerie et le 17 juin : fruits et légumes.