Assister au Festival international du Film de Rotterdam

Heather Tucker, mardi 5 mars 2013, 135 fois

Assister au Festival international du Film de Rotterdam

Cette année, la 42e édition du Festival international du Film de Rotterdam (IFFR) s’est tenue du 23 janvier au 3 février 2013. Tous les ans, je suis surprise de voir à quel point je m’éclate et tous les ans j’essaie de voir plus de films que l’année précédente (facile quand on a commencé avec un seul film !). Cette année ne fit pas exception, mais la surprise vint d’une source inattendue.

En savoir plus
Cette année, la 42e édition du Festival international du Film de Rotterdam (IFFR) s’est tenue du 23 janvier au 3 février 2013. J’ai commencé à assister au festival en 2010 quand j’avais vu un poster au bord de la route et que je ne connaissais pas du tout ce festival. Tous les ans, je suis surprise de voir à quel point je m’éclate et tous les ans j’essaie de voir plus de films que l’année précédente (facile quand on a commencé avec un seul film !). Cette année le festival ne fit pas exception.

Mais pourquoi assister à un festival du film ? En gros, j’ai eu de la chance. Cette année, seulement quelques films me semblaient longs et un bon nombre de films m’ont fait applaudir à la fin. Un film m’a même fait sursauter, deux fois, mais j’ai essayé de faire semblant de juste mettre mon manteau, car j’avais froid… La plus grande surprise, pour moi en tout cas, était un documentaire allemand.

Quand je me suis assise pour regarder un film sur l’Alzheimer, je m’attendais à être reconnaissante pendant 88 minutes que personne dans ma famille proche n’ait cette maladie. Mais ce n’était pas du tout le cas. Vergiss mein nicht (Ne m’oublie pas), un documentaire personnel de David Sieveking, qui a suivi quotidiennement sa mère  souffrant d’Alzheimer, et qui prend aussi le temps de revenir sur son passé et ses nombreux rôles (de maman, femme, ex-féministe et activiste). Et au lieu d’être entouré par des larmes et des mouchoirs, je regardais comment une famille acceptait la nouvelle Gretel que l’Alzheimer lui avait donnée. Un peu comme si vous mettriez d’abord le bazar  avant de pouvoir réorganiser la situation.

C’est la raison pour laquelle je pense qu’il faut aller à un festival du film, pour trouver ces petits bijoux que je n’aurais pas vus autrement. De voir et écouter des histoires qui sinon ne seraient pas racontées. De plus, c’est une expérience fun et l’atmosphère en ville est électrique !

Si vous considérez assister au prochain Festival international du Film de Rotterdam, les questions-réponses et astuces ci-dessous peuvent vous être utiles.

Question : Je ne parle pas hollandais, ni une autre langue étrangère. Vais-je quand même pouvoir comprendre les films ?

Réponse : Les films au festival sont tous en anglais, sous-titrés en anglais, sauf pour les films indiqués par ds (sous-titres en hollandais), fs (sous-titres en français) ou nd (sans dialogue). Si vous n’êtes pas sûr, renseignez-vous à un des guichets de renseignements ou vérifiez la liste publiée sur le site web.

Question: Quels sont les lieux en ville utilisés pour le festival ?

Réponse : Cette année, il y avait 15 lieux différents pour les événements et les projections. Cependant, la majorité des événements ont lieu au Doelen, Pathé Schouwburgplein, Rotterdamse Schouwberg, Cinerama, Oude Luxor et LantarenVenster. Il y a des plans en ligne et dans les différents endroits.

Question: Comment planifier ce que je veux voir ?

Réponse : Le festival du film est très populaire et parfois les places se vendent très rapidement, cela vaut donc la peine de savoir à l’avance ce que vous voulez voir. La première chose à faire est de créer un compte sur le site web du Festival international du Film de Rotterdam. Comme cela, vous pourrez acheter des billets dès que les places seront mises en vente. Ensuite, il faut garder un œil sur le programme.

Le programme complet du festival est publié dans le journal Volkskrant environ une semaine avant le début du festival. La vente en ligne des billets commence peu après. Tiger Friends et les détenteurs d’abonnement illimité y ont accès un jour avant. Dès que le programme est publié, commencez à faire votre choix et n’oubliez pas de noter la date de vente des billets afin d’avoir le premier choix.

Question: Combien coûte un billet ?

Réponse : En 2013, le billet coûtait entre 8 et 11 euros selon la longueur du film. Plusieurs cartes de réduction sont disponibles (Tiger Discount Card par exemple) et quelques offres spéciales (par exemple UPC Cinema Day).

Astuces supplémentaires :

  • Les films courts sont souvent regroupés dans des compilations. Donc attention quand vous réservez. Vérifiez la description du film sur le site web.
  • À l’occasion de certains films, le réalisateur et/ ou d’autres représentants seront présents à la projection afin de répondre aux questions suite au film.
  • Vérifiez la longueur du film, où est projeté le film suivant que vous voulez voir et quand il commence, avant de réserver vos places. S’il faut aller du Pathé au LantarenVenster avec seulement cinq minutes
  • entre les films, vous aurez un problème.
  • Les places ne sont pas numérotées.
  • Les portes ouvrent normalement 15 minutes avant le début de la projection.
  • Les billets à 50% du prix initial sont disponibles au Last Minute Ticket Shop, une heure avant la projection du film.
En savoir plus sur les environs
Google map

Découvrez la Hollande à chaque saison

La Hollande est magnifique en toute saison. Découvrez tous les conseils les plus sympas pour les vacances de printemps, d'été, d'automne et d'hiver.

En savoir plus