Jérôme Bosch à Bois-Le-Duc

180 fois

11 juin 2016 - 9 octobre 2016

Jérôme Bosch à Bois-Le-Duc.

De l’art ancien et moderne inspiré par Jérôme Bosch au Musée Noordbrabants.

En savoir plus

Durant l'année Bosch en 2016, le Musée Noordbrabants à Bois-Le-Duc, ville de résidence de Jérôme Bosch reste sous le signe de la succession de Jérôme Bosch.  Après l’exposition internationale réussie « Jérôme Bosch - Visions d’un génie », il y a à nouveau deux expositions inspirées de Jérôme Bosch.

  • Deux expositions inspirées par une seule source d’inspiration : Jérôme Bosch
  • Une exposition d’art contemporain de l’artiste contemporain Jan Fabre
  • Des chefs-d'œuvre de la collection Brukenthal : Van Eyck, Bruegel, Jordaens
  • À combiner avec la visite de la ville historique chaleureuse de Bois-Le-Duc et les autres activités de l’année Bosch 2016

Les maîtres anciens des Pays-Bas

L’exposition « Van Eyck, Bruegel, Jordaens – Des chefs-d'œuvre de Roumanie » montre cinquante chefs-d'oeuvre des maîtres flamands, mais aussi néerlandais et hollandais du temps d’avant et après Bosch et vient du Musée Brukenthal de Roumanie. La vaste collection de ce musée a été compilée par le Baron Samuel von Brukenthal comme un cadeau pour sa ville de Sibiu. Dans la sélection se trouvent des prêts particuliers de Jan van Eyck, Hans Memling, Jacob Jordaens, David Teniers, Leonaert Bramer et Pieter Brueghel le jeune. L’ensemble forme une belle image de cette période historique riche. Avec ces peintres, le peintre Jérôme Bosch a emmené l’art de Pays-Bas au plus haut niveau. Cette exposition est à voir jusqu’au 9 octobre.

Rétrospective Jan Fabre

La rétrospective de l’artiste contemporain Jan Fabre présente une série de panneaux de mosaïque sous le titre « Hommage à Jérôme Bosch au Congo ». La série fait partie de ses réflexions critiques sur le passé colonial du Congo belge. En utilisant le langage visuel de Jérôme Bosch, l’artiste moderne Fabre attire l’attention sur les atrocités et l’absurdité que le Congo a connues. Le reste du musée ne reste pas non plus épargné par Fabre. Dans la galerie du Jardin (Tuingalerij), il crée avec des sculptures d’oiseaux particulières sa propre interprétation du Jardin des délices. La collection permanente des maîtres hollandais du Sud du musée a été complétée par des pièces de sa grande œuvre. Fabre entame, dans cette exposition, un dialogue excentrique avec ses prédécesseurs et compatriotes du 17e siècle. Cette exposition est à voir jusqu’au 18 septembre.

En savoir plus sur les environs
Google map

Découvrez la Hollande à chaque saison

La Hollande est magnifique en toute saison. Découvrez tous les conseils les plus sympas pour les vacances de printemps, d'été, d'automne et d'hiver.

En savoir plus