Manhattan sur la Meuse

Jeroen Apers, mardi 15 octobre 2013

Par rapport à d'autres pays, les horizons des villes hollandaises ne sont pas si impressionnants. Mais compte tenu de la faiblesse du sol hollandais, les développements en hauteur à Rotterdam sont encore assez spectaculaires. Jeroen Apers

Le plus récent projet de gratte-ciel dans la ville s'appelle « De Rotterdam ». Il ne tient pas seulement son nom de ladite ville, mais il recèle aussi une ville entière. Le bâtiment d'une hauteur de 149 mètres abrite des maisons, des bureaux, des bars et restaurants, des boutiques et un cinéma. Rem Koolhaas de l'agence OMA a conçu cela comme une fusion de trois tours. Fait intéressant, la construction de ce design n'a été possible qu'en raison de la crise économique. Pendant dix ans, il était trop coûteux à construire, jusqu'à ce que le prix de l'acier chute il y a quelques années. Il ouvrira l'année prochaine, grâce à l'attitude tenace, du « tais-toi et passe à autre chose » des Rotterdamois.

Comme le bâtiment Rotterdam, toutes les tours du Wilhelminapier ont été conçues par des architectes mondialement célèbres. Par exemple, ce mur ancien du port au Kop van Zuid est orné de tours conçues par le britannique Norman Foster, le portugais Alvaro Siza, l'Italien Renzo Piano et la hollandaise Francine Houben de l'agence Mecanoo. La tour Maastoren, la plus élevée aux Pays-Bas à 165 mètres, a également été érigée à proximité.

Le pont adjacent Erasmus relie le Wilhelminapier et le nouveau quartier résidentiel Kop van Zuid avec le centre-ville. Ce pont de câbles de 139 mètres de hauteur a été conçu dans les années 90 par le jeune inconnu à l'époque, Ben van Berkel qui est immédiatement devenu une icône de la ville. Son design distinctif en pylônes a donné à ce pont asymétrique le surnom de « Le Cygne ».

Ils atteignent aussi des hauteurs incroyables du côté centre-ville de la Meuse. Par exemple, le port du vin a été transformé à partir d'une zone portuaire délabrée en un quartier urbain moderne avec une paire de tours hypermodernes. L'une d'elles est la tour Red Apple de 120 mètres de hauteur, une tour rouge signal et résidentielle. Le nom fait référence au surnom de New York ainsi que son environnement et son histoire. Le marché des pommes de la ville était situé près de la tour rouge dès 1889.

Donc, vous voyez : malgré la crise, Rotterdam est toujours la ville des amateurs d'architecture contemporaine (des gratte-ciel). Si vous voulez vraiment voir Rotterdam d'en haut, essayez l'Euromast, âgée maintenant de plus de 50 ans.

Euromast, Parklaan 20, Rotterdam.