Style de vie hollandais

  • L’autre pays du fromage
    Denise Kortlever, lundi 27 janvier 2014

    Betty Koster est l'expert par excellence du fromage en Hollande et propriétaire de l'Amuse, une boutique de fromages très prisée, installée à Santpoort et Amsterdam. Peu de gens sont aussi bien informés et parlent avec autant de passion pour le fromage que Betty. Selon elle, ce qui rend le fromage de Hollande si spécial c'est que notre petit pays possède de nombreux terroirs différents et c'est exactement cela qui fait le goût. « En Hollande, nous avons des fromages affinés de la région du Groene Hart et des fromages doux et crémeux de la province de Brabant, où les vaches paissent une herbe riche. Nous avons le fromage du lait de mouton pré-salé (pâturage maritimes) sur les îles de Texel et Terschelling, ainsi que les produits laitiers au goût intense et doux à la fois des polders de la province de Hollande du Nord. Il faut certainement goûter à différents types de fromages lors de votre visite en Hollande : 

    En savoir plus
  • Promenade sur la plage de Scheveningen
    Ulrike Grafberger, mardi 16 avril 2013

    Quand il y a une tempête, j’aime rester chez moi sur le canapé avec un livre mais un hollandais préfère aller à la plage pour « lekker uitwaaien » (prendre un bol d’air frais). C’est quelque chose que je n’arrive pas à comprendre car « uitwaaien » veut dire aller à la plage quand il y a une tempête avec un vent de force 6 (au moins) et du sable qui vole partout. Donc « uitwaaien » veut tout simplement dire se promener en plein vent.

    En savoir plus
  • Comment vivent les hollandais ?
    Ulrike Grafberger, jeudi 11 avril 2013

    Pour être honnête : pouvoir regarder dans le salon de quelqu’un et voir comment ils vivent est très intéressant. Et en Hollande, vous n’avez pas besoin d’épier. Non, les rideaux dans les maisons en Hollande sont normalement bien ouverts, donc tout le monde peut voir le salon en passant et sans faire le voyeur.

    Je ne suis pas la seule qui regarde les salons des autres. Je suis également bien exposée à mes voisins d’en face. Grâce à notre grande fenêtre, ils savent tout de moi. Ils savent que je fais le ménage le dimanche, que je passe trop de temps devant l’ordi le soir et que ma belle-mère nous a rendus visite.
    Pas de rideaux, pas de volets. Cette coutume hollandaise date de l’époque calviniste. Des citoyens honnêtes n’ont rien à cacher et avec les rideaux bien ouverts, tout le monde peut vérifier si les autres sont également honnêtes.

    Pas de rideaux et de grandes vitres

    Mais pourquoi les vitres sont-elle si grandes que vous pouvez partager votre vie avec vos voisins ? L’architecte Simone Gorosics explique : « D’abord, beaucoup de fenêtre sont des vitres de déménagement, autrement dit des fenêtres amovibles. Quand vous déménagez, vous pouvez enlever ces fenêtres pour faire passer les meubles. C’est la raison pour laquelle beaucoup de maisons sont équipées d’un crochet ou une installation de levage. Les escaliers dans les maisons hollandaises sont souvent très étroits et inclinés, monter et descendre des grands meubles via l’escalier est donc quasiment impossible. »

    « Une autre raison est la structure et le coût. Le verre est bien moins cher que la brique. Surtout les anciennes fenêtres en vitrage simple. Aujourd’hui les choses ont changé. L’isolation et le double, voire triple vitrage rendent les fenêtres bien plus chères. Les bâtiments modernes ont des fenêtres bien plus petites. »

    Sous le ciel hollandais…

    Nous sommes donc chanceux avec notre maison construite en 1912 : les fenêtres sont grandes ainsi que le salon. Mais les autres pièces dans une maison hollandaise sont nettement plus petites. Les toilettes sont tellement petites que vous vous cognez les genoux une fois assis. Et les cuisines sont si étroites que cuisiner pour une grande famille est pratiquement impossible. Les greniers et sous-sols sont rares, le lave-linge, les packs d’eau et les vêtements à sécher se retrouvent donc dans les différentes pièces. Il y a également peu de place pour les escaliers, les marches sont très courtes et très inclinées.
    Mais ces constructions amènent à une autre créativité. On construit en hauteur. Les lits superposés sont populaires et le sèche-linge est souvent placé sur le lave-linge. Ma solution préférée est la poulie dans l’entrée pour monter le vélo afin de pouvoir passer en-dessous. Et si vous avez encore besoin de la place, vous construisez sur le toit plat.

    ... ou sur l’eau

    Une autre option dans ce pays où l’espace manque en permanence (la Hollande est le pays le plus peuplé d’Europe), est une petite place sur l’eau. Une péniche est la solution. Amsterdam compte 2500 péniches, mais elles existent également à Leiden, La Haye, Rotterdam et dans d’autres villes hollandaises. Vivre sur l’eau, malgré les carpes dans l’eau, est un style de vie très spécial qui vous donne une impression d’être en vacances toute l’année. Le rêve de tout le monde, non ?

  • Pâques en Hollande
    Ulrike Grafberger, jeudi 21 mars 2013

    J’ai posé la question tout autour de mois : Marielle invite sa famille et ses amis pour un brunch pascal. Susan va à l’église d’abord et ensuite à un marché de Pâques avec toute la famille. Jaap va écouter la Passion selon Saint-Matthieu et Janneke attend sa sortie au centre commercial du mobilier avec impatience. Que dites-vous : attendre quoi avec impatience ?

    Passer Pâques entre les fauteuils et les canapés

    Passer le lundi de Pâques dans un magasin de meubles est en fait une tradition en Hollande. Ou plutôt dans ce qu’on appelle un « Meubelboulevard », un centre commercial du mobilier. Il y a un tel centre commercial à Groningue par exemple. 32 magasins de meubles sous un seul toit : des lits, des cuisines, une jardinerie, des boutiques de décoration intérieure : tout ce dont vous avez besoin pour votre maison ou appartement. Et en regardant sur le site web, on voit que, pour le lundi de Pâques, le centre organise même un « Woonshow » (Spectacle Habitation) et qu’il est ouvert de 10 à 17 heures. Le centre commercial de meubles Alexandrium à Rotterdam accueillera environ 15 000 visiteurs le lundi de Pâques. Pourquoi ? Est-ce que les meubles des Hollandais sont tous abimés au printemps, est-ce que les matelas doivent tous être changés en avril ?

    Cette passion pour les magasins de meubles à Pâques date des années 80. Comme les gens ont le temps le lundi de Pâques et n’ont souvent rien d’autre à faire (ils ont déjà eu un jour de repos le dimanche de Pâques), ils se rendent tous au magasin de meubles. Ikea & Co. attirent également les clients dans leurs magasins, lors du lundi de Pâques, avec des promotions irrésistibles. Les effets involontaires sont par contre l’apparition de bouchons un peu partout, une foule incroyable et des files aux caisses. Il vaut donc peut-être mieux rester à la maison et jouer au « tape-œuf » ?

    Eitje tik (Tape-œuf)

    Taper des œufs durs un contre l’autre est une tradition typiquement hollandaise. Comment ce jeu se joue-t-il ? Deux personnes tiennent chacune un œuf dur dans la main et tape le bout pointu contre l’autre œuf. Celle qui casse son œuf en première a perdu. Cette tradition pascale est tellement populaire qu’il y a même des astuces sur Internet pour gagner : « Approchez-vous rapidement de votre adversaire, mais arrêtez-vous au dernier moment afin que l’œuf de votre adversaire touche votre œuf de plein fouet. Il y a de grandes chances que l’œuf de votre adversaire casse. »

    Selon les statistiques fournies par le journal populaire hollandais Telegraaf, 92 % des œufs de Pâques en Hollande sont « tapés ». Cependant, aller chercher des œufs ne semble pas être pris très au sérieux : environ un tiers des gens qui vont chercher des œufs ne retrouve pas tous les œufs cachés. Si un endroit dans votre maison ou jardin sent l’œuf pourri en été, ce sont probablement les œufs oubliés à Pâques.

    Les records hollandais à Pâques

    En Hollande, particulièrement dans l’est et le nord, la tradition d’un feu de joie à la veille de Pâques est beaucoup fêtée. Ils ont même une mention dans le livre « Guinness Book of Records » : dans le hameau d’Espelo situé dans la province d’Overijssel, les 370 habitants ont organisé le plus grand feu de joie pascal au monde en 2012. Selon le Guinness le feu a atteint une hauteur de 45,98 mètres.

    Il y a également une autre tradition qui casse des records : la tradition des Passions. Dans aucun autre pays au monde la Passion selon Saint-Matthieu est aussi populaire qu’en Hollande. Et des milliers de Hollandais font leur pèlerinage à Pâques dans les églises et salles de concert pour suivre la souffrance et la mort de Jésus Christ en musique. Les jeunes trouvent cette tradition moins attirante. Ils préfèrent aller aux grands concerts en plein air organisé pour le week-end de Pâques comme « Paaspop » (Concert pop de Pâques) organisé en Brabant. Ce concert ne dure pas trois heures, mais trois jours. Et là, encore un nouveau record : cet événement a attiré 51 000 visiteurs l’année passée.

  • 5 astuces pour visiter Volendam en Groupe
    Heather Tucker, mardi 5 mars 2013

    Il faisait terriblement froid quand on est arrivé à Volendam. La température était déjà bien basse, et le vent glacial venant du lac Ijsselmeer était carrément polaire.

    Mais ce n’est pas le froid qui allait nous empêcher de profiter de notre journée. On était venu pour des costumes traditionnels, du fromage et poisson et des scènes traditionnelles hollandaises. Car dans cet ancien village de pêcheurs, jouer le touriste est essentiel et en groupe c’est encore plus sympathique.

    Avec environ 22 000 habitants, Volendam n’est pas une ville où l’on se perd facilement. Mais pour être sûr de pouvoir profiter à 100% de sa journée ici, nous vous proposons cinq activités (de groupe) à ajouter à votre programme :

    1. Se faire prendre en photo en costume traditionnel.

    Vous les avez surement déjà vus, de grandes jupes, des chapeaux rigolos et des pantalons larges. Les couches de vêtements sont mises par-dessus vos vêtements à vous par des mains habiles qui ont fait ça des milliers de fois. Ensuite, vous posez dans un décor d’autrefois. La photo est plus chère quand vous vous faites prendre en groupe, mais c’est une photo à ne pas manquer. Des photographes se trouvent tout le long de la digue.

    2. Manger.

    Vous pouvez savourer des plats servis par du personnel en costume traditionnel au restaurant de Koe (la vache) décoré comme autrefois ou vous pouvez vous assoir aux grandes tables du Grand Café Charleston, mais manger doit faire partie de votre programme. Et comme c’est un village de pêcheurs, le poisson ou les fruits de mer sont un excellent choix.

    3. Prendre le bac Marken Express.

    Volendam propose assez d’activités pour passer la journée, mais un petit saut à Marken est fortement recommandé. Cette ancienne île (maintenant liée à la terre ferme par une chaussée) dans la mer Zuiderzee est le lieu idéal pour prendre des photos des maisons en bois caractéristiques, explorer le Musée de Marken et découvrir comment les sabots en bois sont fabriqués. Marken vous amène encore plus loin dans le temps, cette petite île qui a été séparée de la terre ferme pendant une tempête au 13e siècle. En 30 minutes, le bac Marken Express vous amène de Volendam à Marken.

    4. Visiter le musée.

    Le Musée Volendam à la Zeestraat 41 est l’endroit parfait pour découvrir l’histoire de cet endroit fascinant. Même si certaines personnes dans votre groupe ne sont pas des amateurs de musées, ce musée peut plaire à tout le monde.

    5. Acheter du fromage.

    Vous pouvez acheter du fromage hollandais en ville et hors de la ville. La fromagerie Volendam, au Haven 25, qui a ouvert fin 2012, propose des démonstrations, un musée et de nombreuses possibilités de goûter du fromage.

    **Attention: en hiver, certains endroits à Volendam ne sont pas ouverts. Vérifiez les sites web de Volendam, Marken et des musées pour avoir les informations les plus récentes.

  • La tradition du patin en Hollande
    Ulrike Grafberger, mardi 5 mars 2013

    C'est tout à fait étrange : dans un pays connu pour son climat maritime et ses hivers doux associés, le patin à glace est l'un des sports les plus populaires. Bien que les gens construisent des patinoires et de la glace artificielles, les Hollandais cependant trouvent le vrai bonheur sur la glace naturelle : sur les canaux gelés, les lacs et les étangs, les ruisseaux et les canaux.

    Alors d'où vient cet amour de la glace et ses lames d'argent ? Je suis allé voir et j'ai découvert qu'il y a même un schaatshistoricusen Hollande, un historien dont la spécialité est l'histoire du patin à glace. Il s'appelle Marnix Koolhaas, et il m'a gentiment fournit des informations.

    Le patin à glace comme passe-temps populaire

    Selon Marnix Koolhaas, l'une des raisons de l'enthousiasme des Hollandais pour le patin réside dans la Réforme : « Quand le calvinisme était en constante augmentation en Hollande au 16e siècle, de nombreuses fêtes catholiques furent supprimées, y compris le carnaval. Le patinage sur glace prit alors la place de ces fêtes. Les gens se sentaient libres et indépendants sur la glace, et pouvaient s'échapper pendant un court moment aux normes strictes et aux lois. Les fêtes  commencèrent alors à se dérouler sur la glace. »

    Et Marnix m'a dit quelque chose d'autre : « En Hollande, il y avait ce qu'on appelait le verzuiling, la « pilarisation ou communautarisme » de la société, la division en fait des citoyens en « piliers ». La vie privée et sociale se déroulaient selon le propre « pilier » d'une personne (protestante, catholique, social-démocrate ou libérale). C'est pourquoi, même aujourd'hui, il y a encore un club de football catholique à Amsterdam. Seul le patin à glace n'a jamais été pilarisé. Tous sont égaux sur la glace, quelle que soit la communauté religieuse ou le parti politique auquel ils appartiennent. Et il n'y a donc pas club de patinage catholique  non plus. » Vous amusez sur la glace et vous vous sentez libre : ça me semble sensé. Il y a une autre raison, cependant, pour laquelle les Hollandais ont le patin à glace dans le sang. Non seulement vous pouvez faire des pirouettes sur des patins, mais vous pouvez également couvrir de longues distances.

    Aller visiter grand-mère et grand-père…à l'aide d'un balai

    Pourquoi le patin sur glace joue-t-il un rôle majeur en Hollande ? Ma belle-mère est frisonne, pas frisonne de l'est, mais une frisonne hollandaise. Et elle en sait quelque chose, c'est vrai, parce que le circuit de renommée mondiale des Onze Villes ou Elfstedentocht, c'est à dire le tour en patins à glace à travers onze villes frisonnes, passe plus ou moins juste devant sa porte. Elle m'a donc raconté l'histoire de son enfance : « Dès que nous étions capables de marcher, nous, les enfants, on nous mettait sur la glace. En ce temps-là, nous avions encore des patins de bois avec un morceau de fer en-dessous. Il était très important pour nous à ce moment-là d'être en mesure de se déplacer sur la glace. Nous n'avions qu'un seul vélo dans la famille, et quand nous voulions aller voir des connaissances, nous devions parfois couvrir une distance de cinq kilomètres. C'était comme un voyage en fait, en particulier pour les enfants. Quand j'avais six ans, nous avions l'habitude d'aller voir ma grand-mère et mon grand-père de l'hiver en passant sur un canal gelé. Mes parents avaient supprimé l'extrémité avec les franges du balai de sorte qu'il ne restait que le bâton. Et ainsi, nous allions sur la glace. Maman et Papa patinaient devant, tenant le bâton sur une extrémité tandis que je tenais l'autre. Et quand je ne pouvais plus patiner, je me laissais simplement traîner.  »

    « Quand il gèle, les Hollandais et les Frisons fondent »

    Marnix confirme également l'histoire de ma belle-mère :
    L'hiver, avec ses cours d'eau gelés,  offrait à tous ceux, qui n'avaient pas été la chance d'avoir un voilier ou un cheval, un vrai sens de la liberté. »
    La vie sociale et les liens familiaux ne prenaient pas vraiment vie jusqu'à ce que la nature en Hollande entre en hibernation.

    Et aujourd'hui ? Quand vous voyez les Hollandais sur la glace, vous pensez que vous pouvez lire ça sur leurs visages : le plaisir et la liberté pure. Même les plus jeunes enfants savent glisser sur la glace. Et qui sait, peut-être qu'un autre hiver arrivera bientôt ici et que nous irons voir grand-mère en passant sur la glace.

  • Champs de fleurs
    Ulrike Grafberger, mardi 5 mars 2013

    Le Keukenhof est une institution en Hollande. Et avec presque 800 000 visiteurs par an, ça ne peut qu’être positif ! Quoi qu'il en soit, ces 800 000 visiteurs s'étalent sur seulement 8 semaines, ce qui signifie 100 000 personnes par semaine.  Et tout cela s'ajoute à beaucoup de touristes en un seul endroit : des Hollandais, Allemands, Italiens, Japonais, Américains.
    Un mélange glorieux de nationalités qui sautent des bus en arrivant au Keukenhof à partir de la mi-mars à la mi-mai, en prenant des tonnes de photos parmi les tulipes et les jonquilles.
    Il n'est donc pas étonnant que le Keukenhof soit un des sites photos les plus populaires en Hollande.

    En savoir plus
  • Un dîner romantique pour une date romantique
    Heather Tucker, jeudi 14 février 2013

    Love is the air, même ici en Hollande. La Saint-Valentin approchant à grands pas, on choisit des fleurs avec soin et on emballe des petits cadeaux.

    Delfts Blue kisses

    n général, le jour de la Saint-Valentin n'est pas célébré avec autant d'enthousiasme que dans de nombreux autres pays, mais un repas romantique devient de plus en plus populaire.

    Avec tant de restaurants, en particulier dans les grandes villes, il peut être difficile de choisir où aller. Voici quelques endroits où vous pourriez aller jeter un coup d'œil.

    Utrecht

    De Zakkendrager

    Lorsque les gens parlent de ce restaurant, ils utilisent souvent des mots comme « bijou », « caché » et « ambiance ». Imprégnée d'histoire, la partie avant du restaurant était connue comme la maison de la Guilde des transporteurs (Gildehuis Zakkendragers der), une partie importante d'un vaste complexe de la guilde des transporteurs, d'où le restaurant tire son nom. Derrière le restaurant, vous trouverez un jardin clos à l'anglaise. Le menu est vaste et propose une généreuse sélection de plats végétariens.

    • Adresse : Zakkendragerssteeg 26, 3511 AA, Utrecht
    • Heures d'ouverture : Tous les jours de 12 h à 23 h
    • Téléphone : +31 (0) 30 23 17 578

    Haarlem

    Fris Restaurant

    L'accent est mis sur les produits bios et locaux, et vous pouvez être certain que les plats du menu, qui change tout le temps, seront très savoureux. La nourriture au Fris est inspirée par « une cuisine internationale française enrichie d'interprétations culinaires de plats hollandais ». Il est possible que les prix soient un peu plus élevés par rapport à ce que certains voudraient dépenser, mais il y a des menus « Saint-Valentin ».

    • Adresse : Twijnderslaan 7, 2012 BG, Haarlem
    • Heures d'ouverture : Du mardi au samedi à partir de 18 h
    • Téléphone : +31 (0) 23 53 17 578
    Herengracht Amsterdam by night

    Amsterdam

    De Belhamel

    C'est la vue sur le quai Herengracht et l'intérieur de style Art Nouveau qui en valent vraiment la peine au restaurant De Belhamel. Avec des plats d'inspiration française et italienne, votre chéri(e) et vous vous retrouverez au début du 20e siècle romantique, dans un style parisien.

    • Adresse : Herengracht 60 1013 BZ Amsterdam
    • Heures d'ouverture : Lunch tous les jours de 12 h à 16 h ; diner du dimanche au jeudi de 18 h à 22 h et les vendredis et samedis de 18 h à 22 h 30
    • Téléphone : +31(0)20 696 21 095

    Heather Tucker écrit des carnets de voyage et un blog, et elle est originaire des États-Unis, www.cloggiecentral.com