L'histoire de l'Elfstedentocht

438 fois

L'histoire de l'Elfstedentocht

De nos jours, l'Elfstedentocht est un spectacle magnifique avec des sponsors nationaux et des équipes de télévision, mais ce n'était pas le cas dans les premières décennies. Traditionnellement, le patinage était pour de nombreux Frisons le seul moyen de se déplacer pendant les hivers froids, puisque il n'était pas possible pour tout le monde d'avoir un cheval.

En savoir plus

De nos jours, l'Elfstedentocht est un spectacle magnifique avec des sponsors nationaux et des équipes de télévision, mais ce n'était pas le cas dans les premières décennies. Traditionnellement, le patinage était pour de nombreux Frisons le seul moyen de se déplacer pendant les hivers froids, puisque il n'était pas possible pour tout le monde d'avoir un cheval.

  • Quelles sont les 11 villes de l’Elfstedentocht ?
  • La dernière fois qu’il a eu lieu était en 1997.
  • Même le roi Guillaume-Alexandre a fait ce circuit autrefois.

La fièvre des Onze Villes

Depuis le tour de 1909, seuls 15 circuits ont été courus. Le dernier est maintenant celui 1997, et chaque année, quand il commence à geler, la « fièvre des Onze Villes » se déclare et tout le pays espère voir à nouveau cette course unique !

La petite croix des Onze Villes

La tradition montre que, il y a déjà des siècles, on essayait de faire le tour sur patins de toutes les villes frisonnes sur une seule journée. Mais ce fut Pim Mulier qui, en 1909, organisa un circuit le long des onze villes et conçu la « petite croix » que les participants reçoivent s'ils finissent le tour.

Quelles sont les 11 villes du circuit « Elfstedentocht » ?

Le circuit Elfstedentocht commence en tout début de matinée à Leeuwarden. Ensuite, les patineurs se rendent à Sneek, IJlst, Sloten, Stavoren, Hindeloopen, Workum, Bolsward, Harlingen, Franeker, Dokkum et le finish se fait à nouveau à Leeuwarden.

W.A. van Buren

En 1986, le roi Guillaume-Alexandre a entamé ce trajet de 200 kilomètres tout d'abord incognito. À mi-chemin, on a appris que le jeune homme de 18 ans, encore alors Prince Guillaume-Alexandre, s’était enregistré sous le nom de W.A. van Buren. Van Buren est un pseudonyme qui est souvent utilisé par la famille royale.

En savoir plus sur les environs
L'histoire de l'Elfstedentocht