Charlotte Salomon à l’honneur au Musée historique juif

62 fois

6 octobre 2017

Charlotte Salomon à l’honneur au Musée historique juif

En 2017, le Musée historique juif marque le 100ième anniversaire de l’artiste juive allemande Charlotte Salomon (1917-1943). L’exposition Charlotte Salomon.

En savoir plus

En 2017, le Musée historique juif marque le 100ième anniversaire de l’artiste juive allemande Charlotte Salomon (1917-1943). L’exposition Charlotte Salomon. Vie ? Ou théâtre ? ouvre ses portes le 20 octobre 2017, consacrée à son héritage artistique spécifique. Pour la première fois, son œuvre complète – près de 800 gouaches – sera exposée. Le Musée met en exergue la qualité unique de ses vastes œuvres d’art et la portée internationale de Salomon en tant qu’artiste.

Charlotte Salomon créait sa fameuse pièce de théâtre musicale peinte dans le sud de la France, où elle a résidé pendant plusieurs années comme réfugié juif. C’était là où les parents de Salomon avaient découvert l’œuvre en 1947, dont ils ont fait don au Musée historique juif en 1971. Depuis plusieurs décennies, certaines parties de l’œuvre sont prêtées aux musées dans le monde entier. L’œuvre de la vie de Salomon suscite des réactions intenses de la part du public et a inspiré des cinéastes, des écrivains, des chorégraphes et d’autres artistes.

Salomon étudiait à l’Ecole des beaux-arts de sa ville natale de Berlin quand elle fuyait la ville à la fin de 1938 à l’âge de vingt-et-un ans et emménageait avec ses grands-parents dans le sud de la France. Lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale une tragédie personnelle s’est produite. La grand-mère de Salomon cédait sous la pression des circonstances, devenait folle et s’est suicidée. Salomon a alors appris de son grand-père que presque toutes les femmes de sa famille étaient mortes comme ça, y compris sa mère.

Pour empêcher de subir le même sort Salomon décidait d’entreprendre « quelque chose d’incroyablement extraordinaire ». Elle s’est retirée et a recrée sa vie dans une série de presque 800 gouaches. Elle l’a fait en chantant et fredonnant. L’œuvre allie textes, peintures et musiques (Singspiel), avec les membres de sa famille dans le rôle-titre. L’œuvre fait référence à la musique et est un mélange de fait et de fiction. Une grande partie concerne son amant et professeur de chant Alfred Wolfsohn (1896-1962), qui est représenté à plusieurs reprises. L’œuvre d’art Vie ? Ou Théâtre ? a aidé Salomon à survivre. Cependant en 1943, quand elle était enceinte et mariée avec un autre refugié, elle est déportée à Auschwitz et assassinée. Elle avait 26 ans.

De diverses nouvelles applications multimédias ont été élaborées pour cette exposition qui illustre la stratification et le caractère théâtrale de l’œuvre. Les visiteurs peuvent écouter la musique à laquelle Salomon fait référence dans son œuvre d’art, et ils peuvent ressentir la signification des diverses disciplines artistiques. L’exposition prend fin avec la lettre peinte que Salomon ajoutait à son œuvre au printemps de 1943.