Floris Wubben : entre céramique et design

2 mars 2018

Le créateur Floris Wubben propose jusqu’au 25 novembre 2018 de nouvelles œuvres dans son exposition solo Design #3 : Floris Wubben au Musée de la Céramique Princessehof à Leeuwarden, Capitale Européenne de la Culture 2018. Son œuvre oscille entre fonctionnel et sculptural, allant de gobelets en porcelaine, avec une couche supérieure craquelée par la chaleur, aux vases en grès avec relief fantaisie.

Dans Design #3 le créateur qui est né en 1983 propose Pressed ProjectErosion SetHammered Bowls et Ceramic Current. A l’aide de procédés de production expérimentaux, il crée les formes caractéristiques qui ont connues un grand succès sur le plan international. Des machines de son invention lui permettent de produire des objets à grande vitesse et en série. L’artiste ne crée pas pour autant des produits de masse : grâce à sa manière chaque pièce est unique et imprévisible.

Les machines dépendent de moins en moins de l’homme. Dans son Pressed Project le créateur met au contraire l’accent sur l’influence des gestes humains. L’homme actionne la presse et détermine ainsi le résultat final. Par conséquent, pas un seul objet ne sera identique à un autre, comme nous le prouvent les vases pleins de fantaisie de Floris Wubben. L’exposition montre également une de ses machines artisanales, ainsi que des vidéos du procédé de fabrication.

Erosion Set, élaboré en collaboration avec Cor Unum Ceramics, est composé de coupes, pots et gobelets. A l’aide de la flamme d’un chalumeau, des textures uniques sont créées sur la porcelaine brute. La cuisson fait ressortir les couches extérieures de l’objet, ayant pour résultat une fusion de formes élégantes et de textures brutes.

Pour le projet Hammered Bowls, Floris Wubben a collaboré avec Piet Hein Eek. Dans ce cadre, les deux artistes créent des coupes en céramique à l’aide d’une machine élaborée par eux-mêmes. En donnant un énorme coup avec un marteau, l’argile prend forme dans la machine et des anneaux se forment dans les bords relevés. Ici aussi, la forme des coupes dépend du réalisateur, de sa force en particulier. En cela, chaque objet est unique et personnalisé.

Enfin, Floris Wubben expose des objets de céramique réalisés lors de son séjour au Japon. A l’occasion de la visite d’une usine de porcelaine à Arita, il aperçut une machine d’où coulaient des gouttes de porcelaine. Les petites sculptures uniques ainsi obtenues l’ont inspiré à créer la série Ceramic Current. Ces objets symbolisent le dévouement et la patience de la culture japonaise.

Design #3 : Floris Wubben fait partie des expositions inaugurant de manière festive la réouverture du musée ainsi que son 100e anniversaire et ce durant l’année européenne de la culture dans la ville de Leeuwarden située au nord du pays.