Quand les déchets dans l’espace deviennent une œuvre d’art

17 octobre 2018

Un labo interactif de l’artiste Daan Roosegaarde sur le recyclage des déchets de l’espace a démarré dans le plus grand polder des Pays-Bas, la Flévopolder.  À ce jour, plus de 29 000 objets de plus de 10 centimètres tournent autour de la terre. Il s’agit de déchets de l’espace, des débris de fusées et de satellites. Ces déchets peuvent endommager nos satellites, les collisions créant encore plus de débris spatiaux et perturbant nos communications numériques. Et personne ne sait comment résoudre ce problème.

L’artiste et innovateur néerlandais Daan Roosegaarde et son équipe d’experts présentent le Space Waste Lab (Labo des déchets de l’Espace), avec des spectacles en direct, reliant la terre avec des débris spatiaux. Ces lignes lumineuses verticales rendent visibles les déchets de l’espace situés à une altitude de 200 à 20 000 kilomètres, une installation spectaculaire pour attirer notre attention sur ce qui se trouve au-dessus de nos têtes. Les spectacles mettent en lumière 1 % des débris spatiaux existant qui peuvent être observés après le coucher du soleil à l’occasion de quelques weekends.

En parallèle, un labo vivant est mis en place en collaboration avec des experts de l’ESA et de la NASA, des étudiants et des visiteurs et se tiendra à la KAF (Kustlinie Almere Flevoland), afin d’étudier comment recycler les déchets de l’espace en produits durables.

Le Space Waste Lab est la première phase d’un projet à long terme sur les débris spatiaux ayant pour but de permettre aux visiteurs de voir ces déchets non seulement comme une menace, mais aussi comme une source potentielle de créativité. Daan Roosegaarde : « Nous devons regarder l’espace autrement. Que sont les débris spatiaux, comment en venir à bout et quelles en sont les potentialités ? Les déchets de l’espace sont la pollution de l’univers. »

Ce Space Waste Lab fait partie de la vision élargie de Roosegaarde sur Schoonheid. Ce mot néerlandais signifie aussi bien ‘beauté’ que ‘propreté’, comme dans espace propre, air propre, eau propre, énergie propre. Schoonheid doit jouer le rôle d’activateur, pour inciter citoyens, fabricants, ONG et gouvernements à l’apprécier à sa juste valeur et à la renforcer en tant que force créatrice pour réaliser un environnement plus propre.