Stelling van Amsterdam Fort bij Veldhuis
© Hanno Lans
Catégorie :BIT artikel

L'histoire des Pays-Bas : Patrimoine mondial de l'UNESCO

Si vous visitez les Pays-Bas parce que vous vous intéressez à nos valeurs culturelles, à notre histoire et à notre relation avec l’eau, les sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO constituent un très bon point de départ. Qu’il s’agisse de réforme sociale, de maîtrise de l’eau ou de design, ces lieux particuliers racontent l’histoire des Pays-Bas et des Néerlandais.

Fondée en 1945, l'UNESCO est l’organe culturel des Nations Unies chargé de protéger le patrimoine mondial. Un traité de 1972 a instauré le concept de site du patrimoine mondial dans le but de mieux préserver, pour les générations futures, le patrimoine qui a « une valeur unique et universelle pour l’humanité ». Grâce au travail de l’UNESCO, ces sites sont préservés et contribuent à développer la compréhension mutuelle entre les cultures.

En bref, cette reconnaissance garantit que des éléments familiers (et moins familiers) de l’histoire et des valeurs d’un pays sont protégés pour toujours. Il peut s’agir de bâtiments, mais aussi de zones, de rivières ou d’œuvres d’art.

Les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO les plus connus aux Pays-Bas

Boat on canal in Amsterdam

Il y a matière à discussion, mais le site néerlandais le plus connu inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO se trouve probablement à Amsterdam, notre capitale. Et il ne s’agit pas tant d’un bâtiment ou d’un monument spécifique, que d’un réseau de canaux, d’une belle architecture et d’une histoire particulière. Nous parlons bien sûr des magnifiques canaux d’Amsterdam.

Ils ont été créés au XVIIe siècle et, selon les experts, ils donnent toujours à Amsterdam un côté très « doux et convivial ». Pour reprendre les mots du (très) regretté et populaire ancien maire Eberhardt van der Laan : « Amsterdam est une ville adorable ».

Parmi les exemples de sites du patrimoine mondial connus dans le monde entier figurent la statue de la Liberté à New York et la Cité interdite en Chine, mais aussi la Sagrada Familia à Barcelone ou l’abbaye de Westminster à Londres. Tous ces sites sont des bâtiments exceptionnels ou de très vastes (et célèbres) monuments culturels qui présentent un grand intérêt touristique.

Faites un circuit pour découvrir les sites néerlandais inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO et vous imprégner de la culture des Pays-Bas.

Les sites du patrimoine mondial ne sont pas nécessairement beaux, mais ils sont tous « uniques à leur manière, d’une grande importance pour tous et irremplaçables », c’est ainsi que l’antenne de l’UNESCO aux Pays-Bas les décrit. À l’échelle de la planète, on dénombre 1 154 sites inscrits au patrimoine mondial, dont 11 sont (partiellement) situés aux Pays-Bas et 1 à Curaçao. Si vous voyagez en faisant étape dans chacun de nos sites du patrimoine mondial, vous vous immergerez dans l’atmosphère, la culture et les coutumes de la Hollande (historique). C’est à la fois très intéressant, amusant et instructif.

Rietveld Schröderhuis Utrecht

Les Pays-Bas possèdent d’autres sites bien connus inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ainsi, à Utrecht, on trouve la maison Rietveld-Schröderhuis qui est considérée comme un chef-d’œuvre architectural, une œuvre d’art moderne prenant la forme d’une maison. Située au bord de la ville du Dom ou Domstad, elle a été construite pour être la résidence de Truus Schröder. Comme cette sculptrice excentrique souhaitait quelque chose de spécial, l’architecte Gerrit Rietveld a déployé tout son talent et imaginé un bâtiment exceptionnel. Le moins que l’on puisse dire est que le résultat peut être qualifié de « spécial ». Aujourd’hui, le lieu abrite un musée et, chaque année, des milliers de touristes viennent admirer cet extraordinaire monument d’architecture.

Le patrimoine mondial dans les régions rurales des Pays-Bas

Windmills at Kinderdijk

Mais les bâtiments ou les sites des grandes villes ne sont pas les seuls à faire partie du patrimoine mondial. Les lieux ruraux, en particulier, offrent une vue imprenable sur le paysage néerlandais. Connaissez-vous les moulins de Kinderdijk ? Demandez à un touriste lambda ce que lui évoque notre pays et il y a de fortes chances qu’il vous réponde « moulins à vent et tulipes ». Bien sûr, les Pays-Bas sont bien plus que cela, mais nous ne pouvons nier que cela fait partie de la culture néerlandaise. Les moulins à vent de Kinderdijk en sont un bon exemple.

Lorsqu’un site se voit inscrire au patrimoine mondial, le gouvernement est tenu de l’entretenir correctement, en collaboration ou non avec des partenaires. Cela signifie, par exemple, qu’il doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour préserver la mer des Wadden dans sa forme actuelle.

Wadden Sea people walk on the beach setting sun

Selon l’UNESCO, le site de la mer des Wadden est unique, car il s’agit du « plus grand système continu de plaines de sable et de boue du monde qui s’assèchent à marée basse ». En d’autres termes, il est assez exceptionnel de pouvoir parcourir les vasières à marée basse sans se mouiller les pieds (ou presque) dans ce lieu merveilleux créé par la nature sans aucune intervention humaine.

Le plus de l’UNESCO ? Grâce à son statut d’organisation mondiale, son action dépasse les frontières nationales. La mer des Wadden s’étend également en Allemagne et au Danemark : ensemble, nous devons veiller à la préserver.

People holding a photo

Il en va de même, par exemple, pour les complexes immobiliers des Colonies de bienfaisance que nous partageons avec nos amis belges. Créés au XIXe siècle pour lutter contre la pauvreté, les sites de Frederiksoord, Wilhelminaoord et Veenhuizen aux Pays-Bas (et une colonie en Belgique) font désormais partie du patrimoine mondial, principalement parce qu’ils marquent l’émergence – et constituent peut-être la base – de l’État-providence néerlandais.

Nouvelle Ligne d’eau de Hollande

Les Pays-Bas : royaume de l’eau

Grain fields with cows in Schokland

Et si vous voulez en savoir plus sur nos efforts permanents pour maîtriser l’eau, visitez la péninsule de Schokland ! En raison des inondations venant de la mer, il fallait sans cesse évacuer les résidents de cette ancienne île. En 1859, la situation n’était plus tenable et la population dut partir définitivement. Mais près de cent ans plus tard, grâce à la poldérisation de la Zuiderzee, une partie de ces terres a été récupérée pour répondre à la croissance démographique. Cette péninsule symbolise notre lutte contre l’avancée de l’eau, qui reste aujourd’hui une question complexe.

En résumé : si vous visitez les sites néerlandais inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous apprendrez vraiment à connaître les Pays-Bas d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Avez-vous trouvé cela intéressant ? Découvrez la suite.