Amsterdam : berceau de l’Âge d’Or

16 fois

Amsterdam : berceau de l’Âge d’Or

Explorez l’Âge d'Or à Amsterdam, lorsque les échanges commerciaux mondiaux, l'incroyable richesse et l'art célèbre ont convergé.

En savoir plus

L'Âge d'Or hollandais a vu émerger Amsterdam, au 17e siècle, comme l'un des plus importants centres d’échanges commerciaux. Avec les échanges commerciaux est arrivée la richesse, et avec la richesse, l'essor des arts et des sciences. Amsterdam est devenue un centre culturel dynamique, et bon nombre des réalisations et progrès de l'époque n'ont rien perdu de leur influence. Parmi ces réalisations, il y a les peintures des Maîtres hollandais : la beauté et la profondeur de leurs portraits de personnes et de la vie suscitent encore l’admiration à ce jour.

  • Découvrez la richesse de l’art de l’Âge d'Or dans les principaux musées d'Amsterdam.
  • Voyez comment la ville d'Amsterdam s’est rapidement développée pendant l’Âge d'Or.
  • Partez sur les traces de l’Âge d'Or dans l’Amsterdam d’aujourd'hui.

Une métropole internationale et tolérante

Le début de l’Âge d'Or de la Hollande a coïncidé avec la révolte contre le roi d'Espagne dans les 17 provinces (mieux connues aujourd'hui comme la Hollande, la Belgique et le Luxembourg). Au cours de cette période, il y a eu un afflux de deux groupes d'immigrants : Les Juifs Séfarades fuyant les persécutions en Espagne et au Portugal pour une liberté de religion relative à Amsterdam, et les réfugiés d'Anvers et d'autres villes flamandes, où la domination espagnole avait été rétablie. Beaucoup plus d'immigrants issus d'Europe ont également construit une nouvelle vie à Amsterdam, Haarlem et d’autres villes néerlandaises prospères à cette époque. Parmi ces groupes, il y avait de nombreux marchands et intellectuels au carnet d’adresses international bien rempli. L'Âge d'Or hollandais n'aurait pas été possible sans eux ; dans l’année 1600, un habitant sur trois était un immigrant.

La communauté juive vivait dans ce qui est maintenant connu comme le quartier culturel juif. Dans son cœur se trouve la belle synagogue portugaise, située à proximité de la place Waterlooplein et du quartier Plantage verdoyant. Construite en 1675, la synagogue est toujours utilisée, mais est aussi ouverte aux visiteurs. L'intérieur impressionnant n'a pas changé depuis sa construction. Il n'y a pas de chauffage ni d'électricité, et le soir, la synagogue est éclairée par plus de 1 000 bougies.

Échanges commerciaux et découverte : d'Amsterdam vers le monde

Alors qu'Amsterdam avait succédé à Anvers comme principal centre d’échanges commerciaux, les navires néerlandais ont commencé à naviguer à travers le monde, chargés d'épices et d’autres marchandises en provenance de l'actuelle Indonésie, de l'Inde et du Sri Lanka. Amsterdam est aussi devenue la première bourse du monde, et le commerce et la transformation de marchandises comme les bulbes de tulipes, le fromage, le hareng et les épices ont entraîné une augmentation spectaculaire de la richesse dans la ville. Et avec la fondation de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (VOC) en 1602, la première multinationale mondiale, la Hollande a confirmé sa position comme superpuissance économique. La VOC avait des chambres à Amsterdam, Delft, Rotterdam, Middelburg, Enkhuizen et Hoorn. La Compagnie des Indes occidentales a suivi, faisant des échanges commerciaux de sucre, de tabac, d'or… et, malheureusement, de personnes. L’esclavage était un aspect sombre, pourtant inextricablement lié à la réussite économique de l'époque, et n'a pas été oublié. Tous les ans, le 1er juillet, Amsterdam se souvient de son rôle dans la traite des esclaves et commémore en ce jour son abolition en 1863.

L'ampleur et l'influence des exploits maritimes et des échanges commerciaux internationaux d'Amsterdam sont documentés en détail au musée National Maritime Museum, situé dans l'ancien arsenal naval à Kattenburg, juste à l'est du centre-ville. Il y a une exposition interactive de l’Âge d'Or et même une réplique grandeur nature d'un navire de la Compagnie des Indes orientales appelé The Amsterdam.

Construction de l’Âge d'Or à Amsterdam

La réussite d'Amsterdam a entraîné un doublement de sa population entre 1570 et 1600 pour atteindre 60 000 personnes, et la construction de nouvelles infrastructures était devenue une nécessité urgente. Cette expansion a conduit au célèbre anneau des canaux ou Canal Ring. Et la population d'Amsterdam a continué d’augmenter. En 1670, pas moins de 220 000 personnes vivaient dans la ville. Le développement urbain d'Amsterdam, sa croissance explosive et les changements qu’elle a subi en conséquence peuvent se voir au Musée d'Amsterdam, qui documente l'histoire de la ville, ainsi qu’au Musée Grachtenhuis. Outre l'art et les objets, le Canal Ring est le parfait reflet de l’Âge d'Or d'Amsterdam. Plus de 400 ans après le début de son développement, il est maintenant inscrit comme site au patrimoine mondial de l'Unesco qui éblouit les visiteurs avec sa beauté, son architecture historique et ses vues évocatrices.

Un Âge d'Or pour les arts, la science et la culture

La liberté intellectuelle et religieuse d’Amsterdam, et l'énorme richesse du pays ont donné une grande impulsion aux sciences et aux arts, et surtout à la peinture. Qui plus est, avec l'émergence de la République néerlandaise après la révolte contre la domination espagnole, ce n'était plus la noblesse au pouvoir ou l'église catholique qui commandaient toutes les œuvres d’art, mais des citoyens issus de nombreux milieux et souvent avec de petites maisons. Les nouveaux clients d'artistes tels que Rembrandt, Vermeer, Frans Hals et Jan Steen étaient des marchands, et l’orientation artistique a donc évolué des thèmes principalement religieux et bibliques pour arriver aussi à des sujets mondains.

Ceci a ouvert la voie à un processus de revitalisation incroyable et à de nouveaux sommets de réalisations artistiques époustouflantes. Les natures mortes d'objets de la vie quotidienne, les portraits et paysages marins et terrestres célébrant la puissance maritime de la Hollande étaient populaires, comme l'étaient tout autant les portraits de groupe de guildes, de gardes civiques et autres associations importantes dans la société hollandaise. « La Ronde de nuit » de Rembrandt, exposée au Rijksmuseum d'Amsterdam, est l’exemple le plus célèbre de ces portraits de groupe, et bien d'autres peuvent être vus dans ce musée, ainsi qu'à l’Hermitage Amsterdam où se trouve la remarquable Galerie de portraits de l’Âge d'Or. Pour une perspective plus intime de l'évolution artistique à l’Âge d’Or d’Amsterdam, visitez le Musée de la maison de Rembrandt, un bâtiment rénové avec soin dans lequel Rembrandt a vécu et travaillé, à côté de la place très animée Waterlooplein.

Réservez vos billets

Il n'y a pas de meilleure façon de découvrir l’Âge d’Or d'Amsterdam que sur les canaux qui ont été créés au cours de l’expansion de la ville au 17e siècle. Réservez un tour en bateau-mouche sur le canal et voyez par vous-même la riche histoire d'Amsterdam.

Préparez-vous à découvrir l’Âge d'Or d'Amsterdam en réservant en ligne vos billets d’entrée aux musées. Restez zen, entrez directement sans faire la file d'attente, vous aurez ainsi encore plus de temps pour profiter de l'art et de l’histoire de la ville.

Sélectionné pour vous: Suivez le Sentier de l’Âge d’Or vers Haarlem pour découvrir l'impact artistique de Frans Hals et de ses pairs. Ou apprenez-en plus sur l'importance des échanges commerciaux de Hollande en explorant l'influence de la Compagnie des Indes orientales à Enkhuizen et Hoorn.

L’Âge d’Or hollandais

Visitez les villes au cœur de l’Âge d'Or hollandais et découvrez l’évolution artistique de la nation.

En savoir plus
En savoir plus sur les environs
Amsterdam : berceau de l’Âge d’Or
Adresse : 
Museumstraat 1
1071XX Amsterdam
Consultez le site web
Horaires & billets